Août 2019

Notre maison d’édition, qui vient de passer le cap des 15 ans d’existence, se trouve également à un autre cap : celui d’un changement crucial de sa diffusion. Nous quitterons en effet Harmonia Mundi Livre pour rejoindre au 1er octobre Media Diffusion / MDS (pour le papier) et eDantès (pour le numérique). De quoi, pensons-nous, nous redonner un bel élan et considérer l’avenir avec allant.

D’ici là, bien sur, nous ne baissons pas les bras et poursuivons par exemple la belle opération « Rentrée de la fantasy française » qui, en collaboration avec nos associés des Indés de l’imaginaire, consiste à mettre chaque année en avant un nouveau titre qui nous semble marquant pour le genre. Et comme l’on ne change pas une équipe qui gagne, c’est donc Brice Tarvel qui nous revient, avec le somptueux, ténébreux et magique Astar Mara – les chemins d’eau. Un roman de tempêtes, de pirates, de sirène, des glaces et d’écumes : un grand texte, à la fois passionnant et rafraîchissant !

Nous savions que cette année serait pour nous un peu placée sous le signe maritime, puisque nous venons aussi de publier ce grand texte celtisant qu’est le roman Trois coracles cinglaient vers le couchant d’Alex Nikolavitch. Celui-ci nous a livré une œuvre de maturité, belle et ambitieuse, entre fable de fantasy (la quête) et récit historique (la vie du roi). Entre la nostalgie puissante engendrée par l’effacement de l’Empire romain et l’espoir d’une liberté pour l’archipel britannique, un grand destin se tisse, à la fois intime et historique. Et l’éditeur de se dire alors qu’il a bien fait de pousser l’auteur vers cette voie, tant la réussite semble flagrante.

Celtisant aussi, mais bien terrestre, est Ce qui vient la nuit, le nouveau roman graphique du trio formé par Melchior Ascaride (aux illustrations), Julien Bétan & Mathieu Rivero (aux textes). Déjà auteurs du très remarqué « Tout au milieu du monde » (prix Imaginales 2018), ils plongent cette fois dans les mythes de la Bretagne pour une fantasy âpre où les dessins participent encore une fois à la narration, le tout dans une bichromie noir / jaune. Un livre fort, beau et original.

Et sur le terrain de notre collection de tirages ultra limités pour amateurs de littérature populaire ancienne, nous poursuivons d’arrache-pied le travail sur l’intégrale en 9 tomes des Teddy Verano de Maurice Limat, trésor oublié du polar fantastique français. Les volumes 3 et 4 sont maintenant disponibles, et le reste suivra à la rentrée !