Janvier 2021

Ah, que dire après une année aussi terrible et alors que la crise sanitaire est encore très loin d’être terminée ? Considérons le seul élément positif : on n’a jamais autant lu, durant cette crise, et les librairies explosent leur chiffre d’affaire. Le livre est une valeur refuge ! Et pour notre part, nous voulons croire en l’avenir : depuis novembre, nous avons créé deux nouveaux emplois, afin de consolider notre travail et d’essayer de nous développer.

Cependant, de reports en prudences, nos publications de janvier se concentrent sur un essentiel : janvier, c’est J comme Jaworski ! Les titres de notre auteur best-seller à-nous-qu’on-a tendaient à s’épuiser, nous avons donc décidé de tout rééditer d’un seul coup, hop, sept livres ! (comme autant de géants) Et puis, tant qu’à faire et parce que les esthétiques de couverture vieillissent au bout d’un moment, notre directeur artistique, Melchior Ascaride, a carrément tout relooké. Ainsi de l’incontournable Gagner la guerre, cet incroyable roman, un « classique instantané », que nous avons découvert il y a douze ans déjà et que même les piliers de la culture dominante ne peuvent s’empêcher de louanger, tels Pierre Lemaitre ou Vincent Monadé, c’est fou. Le revoici, tout habillé de rouge et d’argent. Et son prédécesseur, le recueil Janua Vera, drapé de jaune et d’argent, qui prouve que la réputation d’invendable des recueils de nouvelles souffre bien des exceptions.

De bronze et de couleur, c’est le nouvel habillage de la saga « Rois du Monde », entièrement rééditée pour la première fois en grand format souple, et avec pour plus de clarté de nouveaux titres sur les volumes de la partie Chasse Royale. Comme l’écrivait Le Monde, ces cinq volumes composent « (…) un récit de forte houle, qui joue avec la chronologie et les durées, entre épopée et anamnèse, tenant à la fois du roman d’initiation (érotique et féerique) et de la saga guerrière nourrie de véracité historique et archéologique ; un récit où des personnages de « haute pâte » ne se limitent pas à quelques traits saillants, mais émeuvent par une forte profondeur affective (…) ou de puissants ressorts comiques et pathétiques (…). À côté des scènes d’assauts et d’embrouilles familiales shakespeariennes, l’auteur sait ménager des espaces contemplatifs où ses héros, confrontés au pur spectacle de la nature, rayonnent d’un « sentiment océanique » au panthéisme souvent sublime. (…) »

Et un pas de côté puisque nous en avons le loisir. Nous avons un partenaire privilégié : la collection « Saisons de l’étrange » qui, lancée chez nous au départ, a pris son indépendance depuis 3 ans. Regardez à la rubrique qui le concerne (menu « Autres éditeurs »), ce sont cinq nouveaux romans qui viennent de sortir, dont excusez du peu des nouveautés par deux plumes fort remarquées ces derniers temps, Vincent Mondiot et Nicolas Texier ! Auto-diffusé et donc encore trop peu présent en librairie, cet éditeur vaut pourtant, vraiment, le détour.

Décembre 2020

En ces temps étranges, enfin les librairies rouvrent leurs portes — quel soulagement —, et nos livres déjà parus trouveront peut-être ainsi, nous le souhaitons, le chemin de vos bibliothèques et de vos sapins, peut-être même de vos bibliothèques en sapin ! Et quoique nous ayons beaucoup réduit notre programme de fin d’année, nous avons quelques belles choses à vous suggérer…

Notre grand événement, c’est Matière de Leomance, l’énorme volume des récits du Vieux Royaume de Jean-Philippe Jaworski. Fort de ses 1288 pages, partiellement fabriqué à la main et au tirage strictement limité (3000 ex), cartonné et dos toilé, il propose en outre 12 illustrations originales et des encarts de kraft pour chaque titre : vraiment un ouvrage d’un luxe bibliophilique rare. Et attention : il est déjà presque entièrement placé en librairie, donc ne le ratez pas, n’attendez pas trop longtemps pour l’acheter, il sera sans doute vite épuisé.

Après 37 volumes de notre ancienne collection « Bibliothèque des Miroirs », nous réinventons celle-ci sous la forme de beaux livres couleur carrés, dont le dernier en date est le Mythe & super-héros d’Alex Nikolavitch, entièrement revu et augmenté, véritablement un « must » pour le fan de comics, disponible en librairies généralistes comme en spé BD.

Imprimé mais bloqué, il a bien failli ne pas sortir mais le voici enfin : Celtes ! sous la direction de Sara Doke, un bien bel objet, sans doute l’un des plus beaux de notre catalogue. Fort du superbe travail iconographique de toute notre équipe et de textes passionnants rédigés par des connaisseurs passionnés, ce volume s’impose comme la référence culturelle dont nous rêvions sur ce sujet.

Et puis allez, par exemple, un poche qui fait notre fierté : nous avons repris en « Hélios Essentiels » l’intégralité du cycle culte de Serge Lehman, Espion de l’étrange, avec rien moins que deux romans, cinq nouvelles (dont une retrouvée à la dernière minute par l’auteur), deux préfaces et un ensemble de notes. Un beau pavé noir et argent pour une œuvre drôle, provocante et captivante, à (re) découvrir.

Sans oublier nos trois nouveau « Artbooks féeriques » (Merveileux scientifique, Les Chats enchantés et Territoire des monstres), ainsi que le Dico féerique intégrale, Japon ! et Hayao Miyazaki nuances d’une œuvre, remis en vente pour le père Noël…

Novembre 2020

Cliquez, collectez : que le confinement soit au moins profitable à vos lectures ! Le livre demeure une formidable valeur refuge, un bien essentiel auquel nous croyons dur comme fer. Mieux : en dépit des circonstances et afin de renforcer notre travail, notre équipe accueille ce mois-ci deux nouveaux membres, Erwan Cherel à la communication et à la « relation libraires » et Roman Debaque à la logistique. Bienvenue !

Un jour, lors d’un salon à Bruxelles, Mérédith Debaque, le numéro deux des Moutons, évoquait l’envie de mettre en chantier un beau-livre sur le celtisme et son influence sur notre imaginaire. Se retournant, l’autrice Sara Doke alors en dédicace nous affirma qu’il lui fallait diriger un tel volume. Quelques années plus tard, voici le bel objet, l’un des plus beaux de notre catalogue. Fort du superbe travail iconographique de toute notre équipe et de textes passionnants rédigés par des connaisseurs passionnés, Celtes  ! s’impose comme la référence culturelle dont nous rêvions sur ce sujet.

En poches, sous le label Hélios, notez que nous rééditons deux de nos meilleurs titres, lesquels nous ne voulions pas les garder épuisés : science-fiction et pirates pour deux romans de premier ordre, L’Île au trésor de Pierre Pelot et Les Pilleurs d’âmes de Laurent Whale, deux invitations au voyage et à l’aventure.

Sur le front des livres numériques, l’autre grande option de lecture en temps de confinement, nous menons depuis quelques mois une politique de sorties exclusives de titres rachetés à d’autres éditeurs. Ainsi, après des nouveautés de Nelly Chadour, Julien Heylbroeck, Christine Luce, Michel Pagel, André-François Ruaud ou Dominique Warfa, nous sortons ce mois-ci Ariel d’Olav Koulikov, qui regroupe l’intégrale d’un cycle de planet opera très LGBT friendly  ; Les Mages de Sumer, premier volet du diptyque des Immortels de Michel Pagel  ; et Quantiques et consciences, qui continue la réunion des œuvres du grand nouvelliste belge Dominique Warfa.

Octobre 2020

En ce nouveau Mois de l’imaginaire, nous avons resserré notre programme sur les nouveautés les plus fondamentales et ne sommes pas peu fiers de ce qui va sortir — une série de véritables événements éditoriaux.

Le premier, le plus fou : notre incroyable pavé jaworskien  ! Matière de Leomance  regroupe l’ensemble des récits du Vieux Royaume par Jean-Philippe Jaworski, sous la forme d’un superbe volume de 1288 pages (excusez du peu), partiellement fabriqué à la main et au tirage strictement limité. Avec ses douze illustrations originales et ses encarts de kraft pour les titres, c’est vraiment un ouvrage d’un luxe bibliophilique rare que nous avons conçu, et, en ces temps incertains, nous avons décidé d’en mettre la totalité du tirage en vente en librairie : aucune vente par correspondance ni en salons. Mais attention : le volume est presque entièrement placé, donc ne le ratez pas, n’attendez pas trop longtemps pour l’acheter, il sera sans doute vite épuisé.

Il y a trois ans, nous publiâmes quatre « artbooks féeriques », sur les grands illustrateurs Rackham, Robinson, Dulac, et un volume plus général sur les Grands peintres féeriques. Ce mois-ci, nous récidivons, avec tout d’abord deux beaux recueils thématiques : Les Chats enchantés, sur l’imaginaire des félins fantasmé par les artistes, et Le Territoire des monstres, parcourant l’atlas des dragons, licornes et autres créatures étranges. Souples, tout couleur, prix bas : de la beauté accessible et une immersion au cœur de l’art fantastique.

Le troisième «  artbook féerique » se consacre à un sujet récemment célébré dans de grandes expositions qui, curieusement, n’en ont pas réalisé de catalogues : le Merveilleux scientifique. Cet imaginaire précurseur de la science-fiction se dévoile donc ici de manière exceptionnelle, par la grâce d’une collection particulière emplie de raretés étonnantes. Un incontournable pour tous les fans de SF.

Et puis qui dit Mois de l’imaginaire, dit « Hélios Essentiels » : nous reprenons en poche l’intégralité du cycle culte de Serge Lehman, Espion de l’étrange, avec rien moins que deux romans, cinq nouvelles (dont une retrouvée à la dernière minute par l’auteur), deux préfaces et un ensemble de notes. Un beau pavé noir et argent pour une œuvre drôle, provocante et captivante, à (re) découvrir.