Expéditions

Merci pour votre soutien durant le confinement : vous avez été nombreux à commander par correspondance. Bien qu’en zone rouge, notre chargé d’expéditions s’est lancé dans les préparations et expéditions dès la fin du confinement, et notre logisticien parisien aussi. Tout est maintenant en cours d’acheminement. Merci de votre compréhension et de votre patience.

Mai 2020

Merci pour votre soutien durant le confinement : vous avez été nombreux à commander par correspondance. Bien qu’en zone rouge, notre chargé d’expéditions s’est lancé dans les préparations et les envois, et notre logisticien parisien aussi. Tout est maintenant en cours d’acheminement. Merci de votre compréhension et de votre patience.

En ces temps de grande incertitude, chaque décision est un pari qui engage l’avenir. Comme toutes les petites entreprises culturelles, nous subissons cette loi et tâchons de naviguer à vue. Pour le moment, les Moutons électriques paraissent rester solides financièrement parlant ; une situation qui peut toujours basculer, par exemple en cas de deuxième période de confinement, mais notre équipe s’efforce de contrôler ce qui peut l’être. Hauts les cœurs et toutes ces sortes de choses…

Nous avons bien entendu entièrement reconstruit notre programme de juin à décembre — en l’allégeant considérablement : deux annulations et beaucoup de reports de titres sur un ou deux ans. Nous sommes également en train de reconstruire notre programme 2021, avec une accélération de certains changements que nous voulions faire — on en discutera bientôt, promis. Eh oui, nous cogitons et nous rêvons : c’est plus que jamais nécessaire ! Votre soutien, chers lecteurs, est formidable. Ça fait chaud au cœur, ne le cachons pas. Et bien entendu il y a les libraires, qui ne vont plus trop tarder à rouvrir, dans des conditions encore passablement inconnues, nous pensons également beaucoup à eux.

Notre diffuseur-distributeur MD / MDS reprend ses activités. En priorité, vont être envoyés en librairie les livres déjà imprimés et qui étaient déjà préparés en cartons fin mars. Pour nous, cela signifie que vont donc enfin sortir, d’ici la fin mai : l’événement que nous avions prévu, à savoir le cycle de la Comédie inhumaine par Michel Pagel (huit romans et recueils + deux textes complémentaires jamais parus en librairie, le tout revu par l’auteur). Ce sont nos deux premiers « omnibus Voltaïque », et ils pèsent 960 et 912 pages respectivement, excusez du peu. Design graphique par Melchior Ascaride, bord des pages peint en noir. Aussi : Michel Pagel encore, cette fois en petit format : Orages en terre de France est réédité en poche Hélios. Une autre pépite de cet auteur majeur des littératures de l’imaginaire, une uchronie brutale et bouleversante dans une France ravagée par une Guerre de cent ans qui ne s’est jamais terminée. Et Le Chiffre de Cthulhu de Brian Stableford. Une deuxième enquête pour le grand détective Charles Auguste Dupin, emplie d’un imaginaire riche et tumultueux.

Pour une fantasy autre ?

Vous le savez, nous aimons la fantasy, et nous adorons réfléchir sur nos genres. Alors, folie du confinement, nous avons cogité un peu à la manière dont l’on pourrait peut-être commencer à esquisser une fantasy du « monde d’après »…
Une simple interrogation, rien de plus.

Notre monde humain doit évoluer, et il nous l’apprend avec une rude secousse. Et si nous l’assistions modestement en créant une fantasy pour les jours d’après l’ébranlement de nos sociétés ?
À une époque de militance écologique, sociale, raciale, féministe et LGBT, la fantasy traditionnelle, attachée aux contes de fées du XVIIIe siècle et aux romans médiévaux, s’éloigne un peu de nos rêves d’enchantement. Et si la fantasy dépassait cette tradition d’élus, de princesses et de chevaliers, et qu’elle se dépouillait parfois des politiques féodales, des gloires meurtrières et des intrigues à la cour ?
Quand nous aspirons à la reconnaissance des diversités et à l’abolition des privilèges, si la fantasy relevait le défi de la démocratie et créait de nouvelles légendes, plus proches de nos rêves d’aujourd’hui ?
Et si vous les écriviez ?
Notre monde devra découvrir de nouveaux paradigmes après la sortie du confinement, il nous semble que la littérature de fantasy doit aussi l’accompagner dans son évolution.

L’équipe des Moutons électriques

Voilà le programme

Mais alors, avec tous ces bouleversements, qu’est-ce qui paraît quand, au juste ? Allez, levons le voile : découvrez notre programme papier, allégé (neuf ouvrages reportés ou annulés) et reconstruit avec minutie pour le post-confinement…

Reprise de mai :
• Le Chiffre de Cthulhu – Brian Stableford, trad. Catherine Rabier
• La Comédie inhumaine omnibus 2 vol. (1876 pp.) – Michel Pagel
• Orages en terre de France – Michel Pagel (Hélios)

Début juillet :
• Clémente nous soit la pluie – Chloé Chevalier 4
• Source des tempêtes 2 – Nathalie Dau (Hélios)
• L’Ordre du Labyrinthe – Lisa Goldstein, trad. Patrick Marcel (Hélios)

Fin Août :
• Les Canaux du Mitan – Alex Nikolavitch (Rentrée de la fantasy)
• Sunk – Sabrina Calvo, Fabrice Colin & Arnaud Cremet (Bibliothèque dessinée)
• Sovok – Cédric Ferrand (Hélios)

Septembre :
• Opération Lorelei – Nicolas Texier 3 (et rééd 1 avec bonus)
• Mythes & super-héros – Alex Nikolavitch (Hélios semi poche couleur)
• Sous l’ombre des étoiles – Thomas Geha (Hélios)

Octobre :
• Matière de Leomance – Récits du Vieux Royaume –  Jean-Philippe Jaworski (omnibus luxe grand format 1288 pp., illus. Greg Vezon, Sébastien Hayez, Melchior Ascaride)
• Trois « artbooks féeriques » (Les Chats enchantés et Le Territoire des monstres dir. Christine Luce, Merveilleux scientifique dir. Jean-Luc Boutel)
• Espion de l’Étrange – Serge Lehman (Hélios Essentiels)

Novembre :
• Celtes ! Panorama de l’imaginaire celtique – Sara Doke
• Remise en vente Japon ! et Miyazaki nuances d’une œuvre

Décembre :
• Remise en vente Dico féerique intégrale