Mai 2018

Joli, le mois de mai ? Oh que oui, il est joli chez nous, croyez-le, nos moutons en sont tous bouclés !

On commence le mois par la réédition d’un roman de fantasy que nous considérons comme l’un des chefs-d’œuvre modernes du genre : L’Épouse de bois de Terri Windling. Prix Mythopoeic 1997 (c’est un peu le Nobel de la fantasy), ce voyage dans la magie du désert d’Arizona, avec ses cactus bavards et sa fée-lapin, est un grand, un très grand moment de merveilleux. Nous voulions lui redonner une actualité, alors nous n’avons pas lésiné sur la présentation : reliure semi-toilée, dos rond, traduction revue, tirage limité à 1000 exemplaires. Courez, il n’y en aura pas pour tout le monde !

Un autre événement, d’un tout autre genre, c’est la sortie dans notre collection de poche Hélios du centième volume. Eh oui, déjà 100 Hélios, et pour fêter ça toute l’équipe des trois maisons d’édition qui la conduisent vous a concocté un petit guide à la fois passionné et subjectif, large et bien argumenté, des 100 raisons d’aimer l’imaginaire. Et nous l’avons fait à seulement 2 € : réclamez-le à votre librairie !

Très attendu : il arrive, il approche, c’est le troisième volume de la grande saga de Stefan Platteau, les « Sentiers des Astres » : Meijo ! Le souffle magistral et les surgissements mythiques d’une très grande série, d’une voix majeure de la fantasy francophone — une nouvelle pierre à cet édifice remarquable, celui érigé par un auteur belge qui s’inscrit déjà parmi les meilleures ventes de l’imaginaire.

Et puis dans la tradition de nos tirages de luxe ultra limités, nous avons travaillé d’arrache-pied sur la récupération et la restauration de tous les textes formant la série policière pionnière de Toto Fouinard par Jules Lermina. Redécouvrez le plus grand détective parisien, subtil, révolté, perspicace, qui sait faire jouer les poings comme les petites cellules grises. Un bijou injustement méconnu du roman policier, une pièce maîtresse du genre datant de 1908-1909, qu’il était plus que temps d’exhumer et qui plaira notamment aux nombreux acheteurs de nos rééditions de Zigomar.

Dernière minute : nous apprenons avoir obtenu 2 prix Imaginales ! Bravo à Lisa Goldstein, pour Sombres cités souterraines (roman étranger, trad. P. Marcel) et à Tout au milieu du monde de Melchior Ascaride, Julien Bétan & Mathieu Rivero (prix spécial) !

Adrénaline

Il faut bien le reconnaître : les éditeurs sont de grands malades, accro aux livres… Et chaque mois, lorsque nous recevons les « justifs » (les premiers exemplaires en provenance de chez l’imprimeur) c’est le même rush d’adrénaline Voici par exemple le colis reçu à l’instant, des nouveautés de juin !