Mars 2019

Chaque année un rituel impie se déroule dans les caves de trois maisons d’édition… Son nom : le Mois de Lovecraft !

Eh oui, en mars chez les éditeurs du collectif Indés de l’imaginaire, on célèbre l’imaginaire de H. P. Lovecraft, et cette année ce sont deux nouveautés tentaculaires et indicibles qui viennent s’aligner sur nos rayonnages. À commencer par la première traduction d’un « épigone » du maître de Providence : Brian Stableford ! On avait autrefois lu cet auteur anglais en SF ou en fantastique, mais le voici qui, en deux courts romans, reprend le détective d’Edgar Allan Poe, le chevalier Dupin, et le lance sur la piste d’horreurs lovecraftiennes, à commencer par une suite directe : c’est Le Testament d’Erich Zann !

Et puis le tirage grand format s’étant promptement épuisé l’an passé, nous rééditons en poche Hélios le Cthulhu ! de Patrick Marcel, indispensable grimoire pour tout savoir et tout comprendre… Cthulhu, nom chuchoté dans des chroniques obscures et réprimées, révéré par des sectes sanglantes et occultes, répété par des initiés rares et apeurés, hurlé par des témoins condamnés et terrifiés. Patrick Marcel vous dira tout !

Puisque ce mois semble placé sous le signe des ténèbres, savez-vous que nous venons juste de nous faire un petit plaisir, à savoir exhumer l’un des plus grands héros des « pulps », le Shadow, dans sa version française : L’Ombre ! Si vous avez toujours eu la curiosité de découvrir de visu et dans les textes cet étrange vengeur, aux frontières du fantastique, c’est le moment : ce tirage limité vous propose les deux premiers romans (en texte restauré), avec en appareil critique quatre articles par Michel Pagel, Francis Saint-Martin et Xavier Mauméjean — excusez du peu — et une jolie iconographie. Après Zigomar et Toto Fouinard, nous continuons notre collection de littérature populaire — et plein de projets bien fous sont en cours, on vous en parlera le mois prochain !

Enfin, nettement plus lumineux… Vous connaissez notre attachement pour l’une des plus grandes plumes de l’imaginaire francophone Roland C. Wagner. C’est avec une grande fierté que nous publions un recueil inédit, Ce qui n’est pas nommé, regroupant 4 fictions de cet auteur dont une jamais vue ! Du grand du très grand imaginaire, à la fois riche et profond, philosophique et poétique, parfois drôle, parfois secouant… Si vous ne connaissez pas l’œuvre de R. C. Wagner, ce peut être une excellente porte d’entrée.

15 ans, 15 titres (1)

Eh oui, 15 ans déjà. Et nos bergers électriques ont eu envie, pour un peu marquer l’anniversaire, d’évoquer 15 titres dont nous aimerions vous reparler, au sein du flot des 365 volumes parus au cours de ces 15 années…
 
Simplement, un rappel au fil des prochains mois de 15 titres qu’ont choisis d’autres lecteurs avant vous et qui, peut-être, pourraient piquer votre curiosité. Sans hiérarchie, juste 15 coups de cœurs, 15 fragments de beauté.
 
Allez, on se lance. UN. Amaz de Lisa Goldstein : c’est un titre que nous avons repris en « Hélios », notre collection de poche, par une autrice américaine qui nous semble marquante, une voix majeure de la fantasy urbaine & du réalisme magique.
 
Jo Walton en disait que ce roman lui semble capturer à la perfection l’expérience de se trouver plonger dans un pays étranger, dont on ne parle pas la langue… (…) For the people of Amaz, it’s business as usual. If your wife turns into a bird, that’s a pity; if you find a magic sword that’s nice. The very architecture and layout of the city are reflecting a struggle, and they take that for granted. One side uses jagged script and the other rounded script, and the struggle is reflected in the graffiti. Like a lot of things it’s clear to them even if it’s invisible to tourists. Goldstein invites the reader to consider both points of view, and the book is much richer for that. (…)

Février 2019

Il fait froid, il pleut, il neige même dans certains endroits : ne boudez point, c’est le temps idéal pour rester chez soi à lire !

Et de la lecture nous n’en manquons jamais, n’est-ce pas ? Avec ce mois-ci, encore une souscription pour un projet fou et à tirage ultra limité (l’année va en être riche !) : L’Ombre – le gentleman des ténèbres, recueil de deux romans du Shadow dans leur version française d’avant-guerre (traductions révisées), accompagnés par deux essais de Francis Saint-Martin et par une préface de Michel Pagel. Une plongée dans l’univers sombre et mouvementé des héros de pulps, dans un volume exclusif au tirage limité à 99 exemplaires.

De l’autre côté du spectre des publications : notre best-seller, le nouveau tome de la saga « Rois du monde » de Jean-Philippe Jaworski. Avant-dernier volume de ce grand cycle celtique, Chasse royale III retrouve Bellovèse, enfin parvenu au Gué d’Avara, au pied de la forteresse royale assiégée… Un nouvel épisode, tumultueux et brutal, de ce destin fascinant au cœur de la civilisation celte. En librairie depuis le mois dernier, et à ne pas manquer !

Chaque année, nous proposons avec le collectif des Indés de l’imaginaire les « Pépites de l’imaginaire », une mise en avant de nos découvertes de nouveaux talents. Nicolas Texier fut notre pépite 2018, très remarqué et bien vendu, et il revient cette année avec un deuxième roman dans son univers à la fois uchronique et magique, Opération Jabberwock. À noter que pour fêter cela, nous avons également « relooké » le premier volume, Opération Sabines.

Et « pépites » toujours, nous proposons en poche Hélios la réédition du premier roman de Mathieu Rivero, jeune auteur qui a reçu un prix Imaginales l’an dernier pour le roman graphique Tout au milieu du monde. Or et nuit est une plongée de pure fantasy dans l’imaginaire des Mille et une nuits ; la magie et le suspense sont au rendez-vous.